L’origine du Logo et du Nom

 

Le Logo

 

MédiAme logoComme pour beaucoup de choses dans cette entreprise, ce logo est le fruit de méditations dirigées. Elles avaient pour thème la cohérence, le lien, entre soins énergétiques et méditation. L’ossature du Logo est la représentation des trois Nadis majeurs : Ida, Pingala et Sushumna. Le graphique des trois cercles et de la colonne de lumière est issu d’un livre d’Alice Bailey. Avec le recul je réalise, quelque peu amusé, que l’ossature du Logo n’est autre que l’échafaudage de l’être humain ! Le Lotus est venu après. Ce symbole d’accomplissement spirituel et de réalisation de l’être s’est intégré parfaitement à la structure du schéma initial. Le triangle représente la nature triple de l’homme au cœur du lotus.

Logo méditant MédiAme

Le méditant au centre est un symbole plus vieux, perçu lui aussi en méditation. C’est le symbole que j’utilisais pour mes premiers enseignements. Sa présence dans le Logo crée un lien, une cohérence entre ce qui était fait et ce qui est réalisé aujourd’hui. Il n’y a pas de fracture, on est dans la continuité de ce qui a existé. Sa symbolique est tout aussi importante. La tête représente ce qui est fini et les jambes ce qui est infini. Le corps est le lien entre ces deux états et les bras sont le mouvement entre eux. Le méditant n’est que la symbolique de la fonction de la méditation : créer un lien entre l’homme (le fini) et le monde de l’âme (l’infini) afin de l’exprimer dans nos vies (le mouvement).

 

Le Nom : MédiAme

 

Trouver un nom n’est pas, en mon sens, à laisser entre les mains de la personnalité. Un nom est identitaire, il teinte ce qui est ainsi nommé. Même si ma personnalité a fait valoir son point de vue, épluchant les dictionnaires sanskrits et des symboliques aussi diverses que variées, c’est par le biais de la méditation que le nom est venu.

Ma première méditation dirigée a mis en avant le nom « Anima Mundi » : l’âme du monde. Je restais dubitatif sur ce nom. La signification était juste car mon travail s’inscrit dans la globalité mais j’ai décidé de poursuivre mes recherches.

Au deuxième essai c’est « Sanath Kumara » qui est venu à moi. Un nom que je ne connaissais pas. Une rapide recherche internet m’apprend qu’il est considéré comme maître de la terre et gardien de l’humanité. L’intention nourrie était toujours la bonne mais même ma personnalité trouvait ça trop prétentieux !

MédiAme

Dans l’intention de trouver un nom plus humble, plus juste et à la portée de l’activité de MédiAme j’ai donc repris ma posture méditative pour un troisième jour de recherche. Cette méditation commence par une vision. Je suis sur une montagne ; devant moi il y a une plaine aride, il y a du vent. Le lieu m’apparaît comme étant le mont Sinaï (cela commence mal pour ce qui est de l’aspect humble de la recherche me souffle ma personnalité). Cette pensée écartée, le nom m’est apparu en pensée et en lettres : MédiAme. Cette fois, on y était !

Je voulais partager avec vous cette expérience plaisante, cette recherche qui semblait impossible dans la forme et l’importance de s’ouvrir à ce qui point !

Comments are closed

  • Recevoir la lettre d’information